Les Meilleurs Réseaux de Franchise de France
Organisme Indépendant d'Audit de Satisfaction des Réseaux

La franchise et les jeunes entrepreneurs

la franchise et les jeunes

Aujourd’hui, les jeunes de moins de 30 ans sont prêts à choisir la franchise pour démarrer leur activité professionnelle. Seulement, des freins subsistent encore.

1 jeune sur 3 se voit entrepreneur

Selon les chiffres de l’Observatoire de la création d’entreprise, plus de la moitié des jeunes de moins de 18 ans pensent que travailler à son compte ou créer sa propre entreprise est l’option de carrière la plus intéressante. Ils sont, en effet, plus attirés par l’entrepreneuriat que leurs aînés. Les statistiques le prouvent : 36 % des Français de 18 à 29 ans sont ou ont été dans l’univers entrepreneurial.
Pas loin d’un jeune adulte sur trois envisagerait donc de créer son entreprise ou d’en reprendre une.
Ainsi, 135 000 entreprises ont été créées par des jeunes en 2014, dont 84 000 ont vu le jour sous le régime de l’auto-entrepreneuriat.
Pourquoi cette volonté d’entreprendre ? Selon l’Observatoire de la création d’entreprise, 41 % d’entre eux veulent s’épanouir et réaliser leur rêve, 31 % désirent être indépendants, 30 % souhaitent se lancer un défi et 28 % espèrent gagner plus d’argent.

Des barrières persistent

Malgré ces très bons indicateurs, 50 % des jeunes de moins de 18 ans qui estiment que l’entrepreneuriat est un système convaincant ne se lancent pas.
Et nombreux sont les jeunes qui ne sont pas inscrits dans une dynamique entrepreneuriale (64 % des Français de 18 à 29 ans). Même si 35 % d’entre eux y ont déjà pensé, ils n’ont pas souhaité le faire. La raison de leur réticence ? Ils estiment que les investissements sont beaucoup trop importants (25%) et ils ont aussi peur de de l’échec (20%).
Par ailleurs, 15 % de ces jeunes pensent ne pas savoir comment se lancer dans l’aventure ou ne pas posséder les compétences nécessaires et enfin 13 % d’entre eux estiment ne pas avoir l’expérience demandée.

Les secteurs plébiscités par les jeunes entrepreneurs

Selon l’INSEE (Institut National de la Statistique et des Études Économiques), les entrepreneurs âgés de moins de 30 ans créent des entreprises dans les secteurs traditionnels tels que le commerce ou la construction :

  • Commerce (20 % des créations)
  • Construction (16%)
  • Activités spécialisées (14%)
  • Services aux particuliers (8%)
  • Santé & information/communication (7%)
  • Hébergement/Restauration & industrie (5%)
  • Arts, secteurs, activités récréatives & enseignement (4%)
  • Transports (3%)
  • Activités financières, d’assurance et immobilières (2%)

Des secteurs traditionnels certes mais à en croire L’Observatoire de la création d’entreprise : « nombre de valeurs et de centres d’intérêt sont fortement portés par les jeunes générations : l’utilisation de nouvelles technologies, le travail en réseau, l’importance des dimensions écologiques et sociales dans la vie privée et professionnelle, l’intérêt pour les voyages, notamment à l’étranger ». De plus, 47 % des jeunes entrepreneurs déclarent accorder énormément d’importance à l’innovation en termes de nouveautés de produits, de services, de techniques de fabrication, de méthodes d’organisation et d’outils marketing.

Les jeunes et la franchise

9 % des 18-34 ans se sont lancés en franchise en 2016 si l’on se fie aux données de la dernière enquête CSA – Banque Populaire – Fédération Française de la Franchise. Cette donnée est loin d’être surprenante puisque se lancer en franchise implique de respecter un certain nombre de règles à la lettre. Il est obligatoire de suivre les directives du franchiseur et son modèle déjà bien établi. Un jeune entrepreneur souhaite, quant à lui, créer son entreprise de toutes pièces, innover sans forcément suivre les règles et tendra plus à devenir franchiseur.

Les investissements nécessaires à la création d’une franchise rebutent également le jeunes entrepreneurs qui ne sont pas prêts financièrement à verser des droits d’entrée, des redevances forfaitaires, louer le lieu choisi en concertation avec le franchiseur. Tous ces frais sont naturellement plus chers en franchise qu’en auto-entrepenariat. Les banques peuvent également se montrer plus réticentes face à un projet porté par un jeune.

Et enfin la dernière raison pour laquelle peu de jeunes choisissent le système de la franchise est la durée trop longue du contrat de franchise. La durée d’engagement étant en moyenne de 7 ans, il est donc difficile pour les jeunes actifs de rester dans le même milieu pendant une si longue durée.

L’Indicateur de la Franchise

Vous faites partie des ces rares jeunes à vouloir tenter l’expérience de la franchise ? Assurez-vous de faire le bon choix en consultant les enquêtes de satisfaction des franchisés livrées par L’Indicateur de la Franchise.
Ainsi, vous en saurez notamment plus sur la rentabilité du réseau, le soutien du franchiseur, le fonctionnement au quotidien etc. pour vous guider concrètement dans vos recherches et vous assurer de trouver une franchise qui vous corresponde.
Ces enquêtes permettent à l’inverse d‘attirer de jeunes candidats motivés, porteur d’innovations qui sont en quête d’informations concrètes pour s’assurer de s’épanouir dans une franchise donnée. Elles sont en effet la preuve que le réseau fait preuve de transparence et d’une organisation saine et constituent un gage de qualité et de confiance pour les candidats à la franchise.

Source : Toute La Franchise

Les dernières actualités du secteur Actualités

Ouvrir un magasin Les Comptoirs de la Bio
19 novembre 2021

Ouvrir un magasin Les Comptoirs de la Bio, pour quelles raisons ?

Vous souhaitez ouvrir un magasin Les Comptoirs de la Bio ? En savoir plus sur les atouts du réseau 100% bio !
Franchise Heytens
6 octobre 2021

Pour quelles raisons rejoindre la franchise Heytens maintenant ?

En rejoignant la franchise Heytens, l’adhérent va profiter d’une offre à forte valeur ajoutée et d’un concept unique et rentable.
Franchise Bureau Vallée
27 septembre 2021

Ouvrir une franchise Bureau Vallée : création, reprise ou transformation ?

La franchise Bureau Vallée offre aux porteurs de projets de belles opportunités d’entrepreneuriat dans plus de 200 agglomérations.