Les Meilleurs Réseaux de Franchise de France
Organisme Indépendant d'Audit de Satisfaction des Réseaux

Quels sont les critères de sélection des franchiseurs ?

devenir franchisé

Devenir franchisé

Ça y est ! Vous avez sélectionné un ou plusieurs réseaux de franchises convenant à vos attentes personnelles et vous aimeriez déjà y être.
Reste à persuader le franchiseur que vous êtes le franchisé idéal.
Voici quelques conseils qui pourront vous être utiles.

Les 5 éléments à mettre en avant auprès d’un franchiseur

Le profil financier

Apportez la preuve de votre capacité financière. Si elle correspond à ce qu’attend le franchiseur, vous passerez le premier filtre de sélection sans problème.

Le profil humain

De manière générale, les franchiseurs n’ont pas de réelle priorité en termes d’âge ou de sexe. Par contre, ils apportent énormément d’importance aux qualités commerciales, de gestionnaire et de manager de leurs futurs franchisés. Ils recherchent des entrepreneurs impliqués et courageux, capables d’accueillir leurs clients en parfaits commerçants souriants et attentifs (ou capables d’aller chercher leur clientèle), tout en encadrant une équipe et en assurant la comptabilité et l’administratif de leur entreprise.

Le profil réseau

Mais, et c’est là où ça se corse, ce manager se doit d’être souple, adaptable, autonome mais pas trop pour accepter les contraintes, les contrôles et respecter les normes imposées par le franchiseur. L’adhésion à un réseau de franchise revient à appartenir à un collectif et à en respecter les règles. Les franchiseurs considèrent qu’il existe une aptitude à devenir franchisé : c’est l’esprit-réseau. C’est très dur, pour eux, de le déterminer chez leurs candidats. C’est une fois sur le terrain que le franchisé l’a ou pas. Et vous, pensez-vous l’avoir ?

Le profil expérience

Cela varie beaucoup d’un réseau à l’autre.
Certaines franchises de distribution privilégient les partenaires possédant déjà une expérience dans le commerce. Dans ce cas, les franchiseurs entendent profiter de l’expérience de l’accueil, de la gestion de caisse, de stock… que maîtrise le futur franchisé. D’un autre côté, ils redoutent que le candidat à la franchise, habitué à sa totale indépendance, ait du mal à s’intégrer au réseau et à ses contraintes.

D’autres réseaux recherchent des cadres. Ils comptent sur leur aisance financière, leur compétence, leur expérience et leur aptitude à gérer des salariés et un centre de profit. Ils craignent, par contre, qu’un excellent cadre d’entreprise ne se révèle pas forcément un excellent entrepreneur, suffisamment impliqué dans son exploitation. De plus, ces cadres, habitués à un certain train de vie, risquent de mal réagir au peu de revenus qu’un franchisé se doit d’attendre de son exploitation pendant les premières années d’activité.

« Les franchiseurs préfèrent les candidats néophytes qui appliqueront le savoir-faire transmis sans se poser de questions. »

Certains franchiseurs axent leur « recrutement » vers des partenaires issus du même secteur, comptant ainsi gagner un temps précieux au démarrage en ayant affaire à des personnes maîtrisant le métier. C’est indéniable. D’un autre côté, c’est risqué. Pour le franchiseur, cela revient à demander à un « confrère » de changer ses habitudes, accepter une nouvelle méthode de travail, admettre qu’il y a réellement un « savoir-faire » de transmis… Bref, beaucoup de risques de conflits futurs en perspective.

Finalement, à part dans certaines branches très spécifiques, les franchiseurs préfèrent les candidats néophytes, qui profitent de la franchise pour changer de métier et découvrir un nouveau secteur. Leur savoir-faire, leur expérience et leurs conseils prendront alors toute leur valeur et les droits d’entrée seront légitimes.

Le profil métier

Le franchiseur va vous transmettre le savoir faire son métier, dans les moindres détails. Mais vous, avez-vous envie de le faire tous les jours ? Oui, bien sûr, puisque vous l’avez sélectionné (et que vous avez été sur le terrain vérifier votre attirance pour ce métier chez quelques franchisés). Alors, dites le lui. Exprimez votre attirance pour le produit, votre envie pour ce métier, votre conscience des contraintes de l’activité… Le franchiseur y sera très sensible.

Si vos capacités financières correspondent, quelque soit votre profil général, les franchiseurs chercheront à mieux vous connaître. Parlez vrai est le meilleur conseil que l’on puisse vous donner car, même si cette enseigne vous attire plus que toutes les autres et que vous êtes prêt à tout pour y adhérer, alors que vous savez au fond de vous que vous n’avez pas le profil, soit l’affaire ne se conclut pas parce que le franchiseur s’en aperçoit et tout le monde aura perdu du temps, soit vous signez et vous risquez de courir à l’échec.
Maintenant que vous savez quelles franchises vous intéressent, ce que les franchiseurs recherchent et si vous pensez avoir le profil du franchisé idéal ou presque, il va vous falloir rencontrer le franchiseur.

Les dernières actualités de L'Indicateur de la Franchise

choisir la meilleure franchise
2 décembre 2016IDLFL'Indicateur de la Franchise

Comment choisir la meilleure franchise ?

  Pour choisir la meilleure franchise, il faut avant tout connaître ses qualités, et savoir précisément ses objectifs professionnels et personnels. Ensuite, des critères plus […]

Combien va coûter l’ouverture de ma franchise ?
2 décembre 2016IDLFL'Indicateur de la Franchise

Combien va coûter l’ouverture de ma franchise ?

  Le coût d’ouverture d’une franchise agrège de nombreux postes budgétaires. Du droit d’entrée aux frais liés à la formation ou à l’agencement de l’enseigne, […]

Le DIP
2 décembre 2016IDLFL'Indicateur de la Franchise

Le DIP : un document incontournable

  Le DIP, document d’information précontractuel, est obligatoire pour signer un contrat de franchise. Elaboré par le Code du Commerce, le DIP énumère des critères […]

Les dernières actualités du secteur Devenir franchisé

vendre sa franchise
2 décembre 2016IDLFL'Indicateur de la Franchise

Comment vendre sa franchise ?

Vendre sa franchise est une opération qui ne se concrétise pas du jour au lendemain. La vente d’une franchise nécessite de chercher un repreneur, de […]

10 bonnes raisons de devenir franchisé
28 novembre 2016IDLFL'Indicateur de la Franchise

10 bonnes raisons de devenir franchisé

  La Fédération Française de la Franchise dénombre 1 834 réseaux, 69 483 points de ventes franchisés, pour un chiffre d’affaires de 53,38 milliards d’euros. Il […]

Quelles sont les questions à poser aux franchiseurs ?
28 novembre 2016IDLFL'Indicateur de la Franchise

Quelles sont les questions à poser aux franchiseurs ?

  Interroger les franchiseurs pour bien cerner leur offre avant de parapher son contrat est une étape délicate. En effet, le franchisé n’a pas envie […]

image-pour-modale

Candidats à la franchise

Êtes-vous prêts à miser les économies d'une vie sur des promesses ?
Exigez des preuves !

En saisissant votre e-mail ci-dessous vous pourrez ainsi dévoiler les 5 données clés confidentielles, issues des enquêtes de satisfaction des réseaux* :

- Conseil et soutien au lancement

- Recommanderiez vous votre réseau ?

- Avez-vous le sentiment d’avoir réussi ?

- Resigneriez-vous avec cette franchise ?

- Est-t-il un bon franchiseur ?

(*Enquêtes indépendantes des franchisés qui ont répondu sans pression possible du réseau sous anonymat vis à vis de leur réseau).

Ne misez plus les économies d'une vie dans un concept de franchise

sans savoir où vous mettez les pieds.

You have Successfully Subscribed!