Les Meilleurs Réseaux de Franchise de France
Organisme Indépendant d'Audit de Satisfaction des Réseaux

Création d’entreprise : la franchise rassure-t-elle les banques ?

Création d'entreprise la franchise rassure t'elle les banques?

Vous avez décidé de vous affranchir du salariat, animé par l’ambition de devenir votre propre patron ? Après moult recherches et une analyse rigoureuse du marché, vous avez choisi de rejoindre les rangs de la franchise pour exercer votre nouvelle activité ? C’est un bon début. Cela étant, se lancer dans la création d’une entreprise nécessite des fonds, même en franchise (capital personnel, droits d’entrée éventuels…). Heureusement, le concept possède certains atouts de taille pour convaincre votre banquier de vous accorder un prêt en vue du lancement de votre activité.

L’Indicateur de la Franchise a répertorié pour vous, futur franchisé, les avantages à mettre en avant lorsque vous présenterez votre dossier d’ouverture de franchise à votre établissement financier.

Être convaincu de la viabilité de son projet, preuves à l’appui

Avant d’accorder un crédit professionnel à un entrepreneur, une banque a le devoir de s’assurer de la solidité du projet et de l’intérêt économique de l’affaire. Plusieurs paramètres entrent alors en jeu dans l’appréciation d’un dossier par un organisme bancaire. Votre force de conviction, la pertinence de votre future activité et la précision de votre étude de marché sont autant de points forts à mettre en évidence. Car la banque ne se focalisera pas uniquement sur votre apport financier pour vous octroyer un prêt. Elle aura également besoin d’être rassurée quant à la personnalité et à la motivation de la personne qui s’adresse à elle.

Pour lui apporter ces éléments, le futur franchisé aura ainsi tout intérêt à mettre en avant et à faire la démonstration des indicateurs et éléments de réassurance suivants :

  • le potentiel du marché qu’il souhaite pénétrer ;
  • les opportunités et les menaces du secteur convoité ;
  • les forces et les faiblesses du projet ;
  • la nature des biens ou des services vendus et leur intérêt ;
  • son capital financier personnel ;
  • sa personnalité, ses savoir-faire et sa motivation ;
  • sa situation personnelle et familiale.

Lire aussi : Comment monter un business plan solide pour convaincre un banquier ?

Intégrer un réseau en franchise : gage de confiance pour les banques

De par sa nature et son mode de fonctionnement, la franchise a l’avantage de faire pencher la balance du côté du franchisé. Son modèle économique particulier présente en effet des avantages de poids lorsque que l’on se place du côté de la banque. Ces points forts permettent de répondre d’emblée à la majeure partie des questions ou des doutes que peuvent se poser les établissements bancaires :

  • Les produits ou services à vendre répondent-ils à un réel besoin des consommateurs ? La réponse est toute trouvée : avec la franchise, c’est forcément « oui » ! Le concept éprouvé d’un réseau de franchise représente en effet une garantie certaine, avec une offre calibrée, une clientèle définie et les résultats quantifiables disponibles d’autres points de vente.
  • Quid de la concurrence sur le marché visé ? Là encore, la présence et la notoriété du franchiseur servira le futur franchisé. Une enseigne déjà en place sur le territoire aidera au développement de l’activité.
  • Le futur franchisé est-il capable d’assurer la gestion de son affaire ? Grâce à l’accompagnement en stratégie commerciale et l’assistance assurés par la tête de réseau et prévus dans le contrat de franchise, la banque possède des éléments concrets allant dans le bon sens.
  • Le futur chef d’entreprise est-il une personne de confiance ? Avant de permettre à un franchisé d’ouvrir, le franchiseur passe au crible tous les critères importants aux yeux des organismes bancaires : situation financière et personnelle, objectivité, détermination dans la démarche… Si le candidat est arrivé jusque-là, la réponse est donc « oui ».

Bon à savoir : Un autre argument peut faire la différence auprès des banques lors d’une création d’entreprise franchisée : le taux de faillite moindre des entreprises conçues sur ce modèle économique. Après cinq ans d’exercice, ce dernier s’élève en effet à 20 % en franchise, lorsqu’il atteint 50 % pour un modèle traditionnel… Un indicateur à ne pas négliger, donc.

En résumé

Dans la plupart des cas, le concept de la franchise aide à s’attirer les faveurs de la banque dans le cadre de la création de son entreprise. Grâce à des éléments tangibles et concrets prouvant la bonne foi et la solidité du futur franchisé, les banquiers sont plus à même d’octroyer un prêt professionnel.

Pour conclure, la crédibilité et la solidité du franchisé associées à l’image et à la réussite d’un franchiseur reconnu seront autant de qualités à mettre en exergue pour rassurer les établissements financiers. De quoi pouvoir se lancer sereinement dans sa nouvelle aventure professionnelle !

Les dernières actualités du secteur Devenir franchisé

lancer sa franchise en 5 étapes
20 juillet 2022

Se lancer en franchises en 5 étapes

On ne naît pas franchisé, on le devient ! Entreprendre en franchise n’est, en aucun cas, une option de facilité. Il est bien rare d’ouvrir […]

franchise à domicile
13 juillet 2022

L’immense succès des franchises à domicile

Désormais, beaucoup de porteurs de projets se tournent vers ces concepts hybrides permettant de se lancer en travaillant à domicile.
secteur porteur en 2022
20 mai 2022

Les 3 secteurs les plus porteurs en 2022

La franchise savoure son succès en France et cela dure depuis des décennies. La France est sur la plus haute marche du podium européen en […]